Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

tout

sumol'entier,
cercle sur le plateau des limonaires
  et boucle
  j'ai le tournis, le suave tournis des choses qui se lèvent et se couchent , comme des soleils nouveaux  des soleils multiples.
la vérité sur les épaules est un étrange bagage, si pesant,  si léger, un visage perdu dans le fond d'un souvenir
l'entier
disséminé dans les parcelles du monde, cet escalier , ce fleuve,le picotin des oiseaux 
l'entier
que tu distilles toi ta peau de sumo tes efforts lents et profonds comme des rames de galère pour avaler la Terre
ces bras ouverts ne fermeront jamais
et dans la nasse même le goémon est libre
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean-Mi 07/02/2010 10:23


Mon cercle préféré c'était celui de la chandelle. Si la fille plaçait le foulard derrière moi, ça voulait dire: "elle m' aime" et, donc, le Monde tournait.