Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

suicide

 

 

 

ô vieil homme inerte

ta mort est une pierre accrochée à ma main

dans la pesée des liasses

ton poids d'ans et de sagesse

vaut son fusil de larmes

le vent fait tourner la noria des gâchettes

il ratisse entre tes os

sa munition de colère

mais la Meule Mirobolante

écrasera les ruffians du désespoir

 

vois, vieil homme inerte

comme chaque vie dans les médina

se change en pavés et en cris

sous ton ombre qui marche

tu croches à chaque porte

tes marques saignantes

comme des sésames

et touchant tes blessures

le monde derrière toi se lève

et sort enfin de ta mort

 

vieil homme inerte

tu as pris la route du vide et des béances sans mot

je mets à ma bouche tes dernières pensées

vois

elles sont rouges comme les révolutions

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

loran 06/04/2012 21:55


Merci... Je t'adore ! ;o)

annaj 07/04/2012 07:06



hooo... c'est juste pour lire ça que je l'ai écrit tu sais...,-)))