Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

promenade

route1.jpg

 

 

aborder la route et  sa grisaille avec  cette impression de faire du surplace tandis que passent si rapides les voitures. de la tôle à 100 km /heure qui serre dans les virages et  tranche l'espace à la lame. je patine, je fais du concentré de déplacement en barattant la balade d'un fouet régulier et court. je fixe l'horizon mais il ne recule pas. il me tient tête, toujours pareil. seul le ciel avance, des nuages en rafales, paysage lessivé des dernières neiges avec ces herbes éventrées de gorges noires.

j'avance comme au temps de ces déprimes à étirer loin loin pour disloquer l'épaisseur du souffle. tout me rappelle à ces obstinations solitaires. mêmes chiens mêmes gens bizarres sur des parcours intérieurs blessés. suis-je au rebours?

et un point de côté, petite cloque triste je suppose toujours au même endroit.

je marche bien plus vite dans ma tête, tourniquet de plates-bandes. comme le monde est vaste, comme tout semble  proche au toucher de mes pensées. promenade à la vitesse de la lumière. je mets le contact et partout mes sémaphores douces redessinent pour moi un monde auquel je crois appartenir.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article