Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

poète

 

 

 

je vais dans tes pages, là où ma terre met ses crochets de vivre, de la racine ou de la source. j'y nage à fond la poussière, la tenture de gypse, les plâtres dépenaillés. ce sont mes  veines, mes espoirs de fuite. l'écrit presque trait  pour trait de ma sécheresse et des décrépitudes. le désir s'y offense, à me tordre. j'y suis comme une danse brûlée. je vais entre tes lignes,  parce qu'elles me griffent qu'elles me ruissellent  jusqu'à la dernière goutte, que j'ai là des raisons de souffrir, ton absence,  bien encrée. tes mots jetés pour tous les autres, ces bouches ouvertes qui te touchent.  moi j'ai le ventre serré ,  serré de ne pas être. et je te prononce je t'encharne sous ma peau, te greffe dans la voix, que tu me sortes par les trous de poème. je marche dans tes pages harassée de fatigue, plus haut que l'air  et le mal de respirer, les poumons calcinés de l'effort. je marche avec une montagne de pierres sur l'amour.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article