Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

passe

100_0642.jpg

 

 

la brassée si belle des jambes

fagots espiègles noués entre deux


je reconnais la mer à ses anses

ses criques qui montent et ses ciels qui descendent

la mer et l'océan quand j'en viens à l'abondance


chaque pas hors de solitude recoud la corde et tresse le motif des milles prières

vagues pensées au centre d'un café

tournées retournées jusqu'à dissolution


et puis d'un canif d'oubli ouvrir le nouveau cahier d'un bouquin sans histoire

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article