Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

parole

mouche peche artzamendi 1 m

ce grésillement de mouche
bouche à  murmure
qui brûle
la poussière de l'aile
tout se consume
les iris hydrophiles s'embuent
chute de notes petit silence baillant le souffle
mancie de poudre
de riz
de pigments jetés à la gueule du ciel

tu parles l'intime avec des bruitages opaques d'étoupe tapée
mon oeil écoute

ton cri griffure
ton javelot  suture
ce trou mur et mur

tu parles l'infime  mine
et ton vacarme contamine mon sang

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article