Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

murmure

Mur

mur
brique et brique encore
dune lune une
autres
échelles montées jusqu'à la tête
pour rien de ciel
malaxées  touillées gâchées
chairs et sang
de sa poussière
de sa cendre
des scories de chaque heure
tout s'y amalgame
couleurs blancheurs espace
que rien ne respire et s'étende
que rien ne fasse sa part de vent

mur solide strangulant la vue
refus énorme du regard
repoussant chacun
rejet suffocant
être seul
seul
imperméable


ne plus être
ni artiste peut-être


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Armand Maillard 16/02/2010 12:39


Il y a du Liszt, du Miro, du Marie Noël et surtout
la sensibilité et l'art d'une neuve poétesse !


Jean-Mi 11/02/2010 12:45


On détruit le mur en imaginant ce qu'il cache, ou on en fait la dernière barricade, comme le mur des fédérés.