Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

météo

j'ai le matin à l'oeil. plein Est pour l'ouvrir et quand vers 5h. le monde s'étire, quand les derniers soupirs noirs s'éteignent dans ma tête, je reprends le vivre au collier. il fera beau. pas sûr. disposition des lumières aux étals, je marchande à peine. il pleut toujours à meilleur prix. soldes et miracles. le ciel l'avait dit mais ai-je le choix...? j'ai inauguré la nouvelle aire d'espaces vides en coupant le ruban qui me nouait à l'autre. c'était comme me tenir à un ballon libre. lest inutile sous le poids des départs et ma main à le serrer se déchirait sans fin. pour lui le ciel est une île flottante et pour moi le ballast brûlant d'un volcan

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean-Mi 29/04/2012 10:52


Sans doute.... c'est ainsi que j'en rougis : tellement sensible aux syllabes.

annaj 29/04/2012 10:56



chacun ses zones érogènes ;-))



Jean-Mi 29/04/2012 10:44


"Saloppette" c'est pas mal, mais c'est trop connoté "prolétaire".... Que penses-tu de "salopine"?

annaj 29/04/2012 10:47



n'est-ce pas  trop connoté pique-nique ..ha!ha!



Jean-Mi 29/04/2012 07:57


"Taratata" m'a toujours semblé infiniment poétique... de même que "minute, papillon".

annaj 29/04/2012 10:19



et que dis-tu de  saperlotte...? j'aime assez ce Rouleur de mécanique en salopette