Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

mes doigts fantassins

dunes immenses de la nuit

ton corps ouvert à empocher le vent

 

je marche sur ta peau  

là où s’émeuvent des buissons et s’allonge le rêve

mon nez sur une étoile 

et les montées  du lait de  lune

 

je compte je mesure 

 j’arpente de mes doigts fantassins

les abords de l’eau

pays ourlé de noir pour abolir l’espace

 

cartographie de  râles

 du rauque de mes ongles

et de cette peine allègre des cris de l’étendue

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article