Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

ménage

 

 

Pour faire fi de ces concrétudes amidonnées

 

 

 

coups de brosse.  l'étrille sur le canasson du jour. à coco bidet, les jambes arquées tonneau.je suis sur la mule à la traîne des Don Quichotte, avec mon pesant de réalité et mes terre à terre. Les femmes c'est toujours plumeau et poussière à poutser le réel à le faire rutiler, et chaque matin, elles mettent sur cintre leur rêve à sécher, essoré propre sans goutte sur le sol. ça va . j'ai mis mon fleuve sur l'étendage. il a les rapides allongés et la cascade en prolongation "prêt à repasser". je vais pouvoir vaquer à l'ordinaire. j'ai enlevé le serre-tête de télépathies nocturnes- on se fout bien de tout ça, restons concrets vaindiou- et mis le diadème blanc de bobonne. j'embarque dans le quotidien, mon navire  un seau à récurer, mon sceptre un balai. les sorcières se marrent c'est sûr. et la lune , la belle, s'enfuit hors de mon corps  hors de ma vue.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article