Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

lève-toi

 

la nuit vient de finir au siphon, je l'ai vue tournoyer comme un doigt dans l'eau, dans le sens du temps.

 

une lune de chrome, visière passoire, brillante, électrique, minuscule lampadaire sur les chutes de mon bain

la nuit silencieuse qui s'en va avec la clochette du chat encenser la lumière, à la fraîche

et moi dedans, corps et rêves à retenir ses fanes.

 

...cette aube toujours entre nous

 

la nuit des filles au nombril de diam's et le reste en deuil

la nuit dont on dit tant de biens et panse tant de maux

composition de mystères, ses potions, ses homélies

la nuit qui voile la terre pour mieux ouvrir le ciel

lever la tête, tendre vers ses étoiles

oh! oui la nuit des femmes, quand tout traîne à la semelle de jour en jour

 

...c'est bien l'aube

je change de bain et  revêts  l'étole esclave des messes journalières.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article