Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

jour

ligne droite le matin plein la bouche de douleurs. urgences.

la gueule sous la fraise. nerfs calcifiés raides profonds enfouis dans la pulpe du désir.

entendre la roulette la scie la polisseuse gazouiller dans la salive. fermer les yeux et poncer soi-même la suite de la journée, ce sera mieux, meilleur neuf.

remonter le boulevard avec des comprimés dans le tiroir. les mots sont drus enfles et la lèvre gondole. 

plonger sur des toasts  la fringale si longuement retenue

revenir

retrouver son monde, ses cahiers,  le chat  

peigner le jardin étêter les fanes, circuler partout et ne pas savoir par quel bout  empoigner le désordre et ses malices

lire 

un peu 

voir

le jour passe 

le temps passe

la nuit fera peut-être trente secondes ou une minute. comme une virgule dans une respiration

je lance des mots en l'air

ils montent haut 

loin

je les vois retomber comme des cailloux

des pierres 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article