Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

histoire

 

 

comme un champ dressé d'épieux

l'enclos des effroyables tours

       longtemps je dors agacée, raidie de barres à mine

       longtemps je pousse,  j'enroule dans le lit ma peste

       longtemps je serre ma gorge, les mots

       longtemps se couvre l'air, les fûts et les éperons contre la lueur

       longtemps je serre mes yeux, le noir

       longtemps je drape le désir, cils cousus

       longtemps éclosent des naevus et des armures rouges

       longtemps les épingles fichées dans mes trous par volée de shrapnel

comme un pays de bêtes et de fouets

troupeaux du cavaleur de culotte

 

du glacier

les pierres remontent les frondes comme des saumons de l'amour

 

       longtemps le jeu du solitaire où se bouchent les fosses et finir dans le vide

colère colères

ma colère est une pièce immense

dont on voudrait me voir dépecer les douceurs

       longtemps je serre les gestes, explosion ultime.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article