Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

gravure

Infinie-tristesse.jpg

tends-moi ta peau
 le dos sur lequel je marche et tout le reste qui fait frappe

tends-moi ta joue que je marque
 
tes pas dans ma main
et ce poids si lourd de la musique quand je t'entends

tu pousses en moi comme un vieux
très vieux chagrin
 celui que l'on reçoit quand on commence à vivre
un  gène de mélancolie
scellé entre pouls et gorge
entre cri et glissade

tends-moi ta peau je dois écrire
graver chaque instant qui passe
la seconde
en toi en toi en toi
ma vie écriture sale sous les ongles
et je crispe la douce matière
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article