Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

fébrile nuit

 

de ma chemise couleur délavée retweeter la lumière. tout et n'importe quoi pour une vibration sur la membrane intérieure. ma guimbarde est en haute résonance. ce tremblement m'épuise aux tripes. tu le sais bien je suis de ces ponts qui vont chuter au moindre vent.

 

quand tu marches sur mon dos avec tous tes souliers, au pas cadencé. quand tu fonces comme un seul homme au travers des nacelles suspendues et que voici partout des  trous d'air dans les ouvrages du ciel.

remettre à ces poudres étincelantes le jeu du miroir. espérer une chaleur ou un changement de cap des flux du soleil.  je sens craquer mes jointures et tous ces espaces de dilatation sont rognés jusqu'à leur point de rupture..

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article