Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

et la corniche où s'agrippe mon oiseau

faut-il jeter comme ça du picotin d'éphémère contre ma fenêtre?  gravillons de pluie qui tambourine ou  comme de brefs appels pour rompre les absences, ce jeu de doigts qui scandent l'ennui?

je détourne ma tête, tu m'aspires vers mes vertiges, des hauteurs de gratte-ciel pour limiter mes déprimes

faut-il  aux créneaux, me tendre sans fin l'horizon et ses files d'attente? j'en ai pour des déserts à vivre encore et si loin une aube , et puis cess étendues d'encre à profiler le début d'un envol.

faut-il pointer le jet, le ciel alors que tu sais que j'en fais des tonnes, que le sol ploie déjà sous mon vide obèse?

faut-il jouer la proie et l'ombre, hypnotiques couvades d'impossible rendez-vous?

je n'existe pas temps que ça. je n'existe pas. simple ruade  de silence où coulent les pinceaux du hasard et des poussières.

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Galibert 29/09/2011 18:56


J'adore la ruade de silence


annaj 29/09/2011 19:23



moi aussi... je le trouve tellement " épique  ..pardon y pique,  voulais-je dire"