Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

demain peut-être

voie-lactee 3f2

quand je me serai couchée
seins jardinés pour des tulipes de sang
mon dos baisant la terre
empreinte d'osselets dans ton chemin d'aiguilles

que j'aurai accepté de rejoindre tes graines de lait qui fusillent le ciel

que je serai dissoute et enfin dénuée

quand il me  sera facile d'être l'infinie absence
 le manque de chaque hiver
le bateau d'une épaule

quand je me serai perdue dans le crible des mémoires
que tu ne prononceras plus mon nom
 ni même parfois
lâché comme une abeille sur tes cordes musiciennes

quand je ne viendrai plus dans ton fleuve secret
 celui que tu ne montres que vêtu de pirogue
voie lactée

tout ce temps
  ce futur las qui incruste ces instants
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article