Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

d'un seul baiser

Les deux ombres d’un seul baiser

Lèvres cousues de nuit  dans le bel aquarium du songe

Elles se boivent d’une soif inextinguible

Entre sable des mers et une pluie de lapis-lazuli

Émulsion d’un désir rampant cosmique

Si loin que remontent les pointes de la langue

Si fort que grandissent l’obscur et les mille rhizomes  de pupilles

Limpides silhouettes  comme des pochoirs dans le cœur bleuté de mes veines

Amours de taches et d’encre 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article