Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

déclaration dérisoire

danse1.jpg

j'aurais aimé votre amour

j'en aurais fait des boucles

des cheveux

de l'ombre d'église

des fruits d'oiseaux dans le coude où je dors

une rivière habitant la fontaine

je l'aurais malaxé touché à n'en jamais cesser

humé fumé mâché

je m'en serais piqué jusqu'au sang

j'aurais perdu tout mon souffle à en suivre la course

j'aurais aimé votre amour

sa couleur entre des pots- aux -roses

et sa clique affolée dans les rues du soleil

j'aurais parlé

dit

 été

j'aurais aimé

et tout je crois alors

tout aurait hurlé de vivre.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article