Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

aube

repro eclats
la coupe noire coule et fond
et les éponges saignent de la nuit
le vin tache les bouches
le goût de bitume d'un sarment repeint la langue

l'acier tranche sa part de lumière
et de même cet éclat dans ton oeil

le soleil est un pain qui croustille

et du doigt  je suce tes ombres
au tamis des mille miettes
je parle la bouche pleine
faire jaillir  des queues de comète
mots de trop
débordement d'inutile
le blanc monte

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article