Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

ange

Dae 07 Aiguille V2

entre ses mains 

le chant n'a qu'à bien se tenir

il relève les filets du silence

ses orgues barbares  mitraillent à blanc les yeux noirs

et les coeurs assortis

toutes les femmes se cambrent sur le ventre de ses paumes

au pétrin de la glaise

du plâtre

d'un peu de sable

elles ne songent plus qu'à ça qui rampe entre leurs lèvres entrouvertes


l'ange pleure de se vouloir chair

l'homme supplie le ciel d'un peu d'air


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article