Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

amplitude

Encres3.jpg


l'éolienne emporte ma chevelure
à l'étendue du monde
tout se dissipe se dilue
encres dans l'eau

vive

chaleur éventée d'un diadème de feu
molécules grisées et transparence
chaque goutte de moi baise
encore

aucun mot ne s'éteint
métamorphose des choses qui respirent

mais s'étend désormais dans une poudrerie
et prend le large
le bord à bord du ciel
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article