Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

21 septembre

coupe de vent sur le matin  chaises volent. ce sont des ovni comme les autres avec des passagers mystérieux aux combinaisons emplumées cloutées de chaîne et d'acier.

le mélèze en faux cul plie l'échine. toujours faire révérence pour survivre. le jardin décoiffé et les  tournesols, géants aux ambitions spatiales ont passé aux aveux: trop d'envergure est dangereusement tête en l'air.

coupe de vent sur le matin, la chape grise perforée, on finit par croire en un peu de lumière je vois ta peau bleue d'indien suave.

coupe de vent sur le matin, les jours se font la malle

j'ai rêvé  d'un grand pont de neige sur lequel une femme faisait des boules de fleurs.

une voix  bande une annonce, blizzard cinémascope

"plus que 69 jours à vivre et elle ne le sait pas"

la mort est rosse

coupe rase dans mon coeur le vent m'ignore tandis que la nuit  me chuchote mes avenirs défaits

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article