Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

virale

je fixe la nuit à la laque. vernissage d'entre les noirs. le jardin du silence est profond comme ma chambre. faut que j'aille à mes cuissons d'éternité cet instant prêt à éclater qui monte en bulles au-dessus de ma tête. 100 degrés de décontamination silencieuse. tu t'en fous comme toujours, je suis déjà morte depuis des lunes et cette vapeur de vérole que postillonne mon poème ne tavelle même pas ton si blanc soleil.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article