Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

soif

déboucher ce vin des parfums, les tanins les textures. emprunter à la vie ses images puisque je ne sais qui je suis et que tout de moi n'est qu'un emprunt à tout des autres et des choses

l'agate soufflée au feu, avec ses occlusions de très vieux débris de vie, tête de verre vissée sur l'amphore qui marche. le corps flacon pour un Bourgueil qui chante ou quelque piquette génétiquement intacte

déboucher aérer décanter la femme aux mille cantiques

rouler cette odeur sous le nez

mâchouiller la saveur  - sans mordre- sans croquer

y songer ne serait-ce qu'un instant, avide cet instant, ce pendant, ou alors à plein coeur

noyer son regard, ivresse par osmose

et puits

et puits

et puis...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article