Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

qui serez-vous

 

 

Mahler 10  ème symphonie

 

 

 

aurez-vous encore pour moi

des coquelicots et ce bazar de poitrine

quand ma voix

aurez-vous encore pour moi

des ficelles et des boutons à poches

quand ma route

aurez-vous encore

des vanilles et des bitumes

du lierre froissé  et de ces lianes obscures

qui vous font chevelure et mon front

aurez-vous

la gorge

le saut des abîmes

une larme un délire

aurez-vous

l'empan des bras

un tollé de mer intérieure

quand ma danse

quand ma jupe

quand mon sexe à la fleur de vos doigts

aurez-vous encore un nom

quand je me mettrai à vivre

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

loran 23/01/2012 22:58


probablement pas
quand tout cela
comment saurais-je
où et comment
du dedans ou de l'autour


 

annaj 24/01/2012 04:06



c'est la question qui compte...



mu 23/01/2012 22:37


sublime et sensuel et triste aussi...

annaj 24/01/2012 03:57



apaisée..a dit Cathy et je crois que c'est vrai.... pas si triste



Fernand Chocapic 23/01/2012 21:08


En lisant votre prose fort peu commune, ma gousse de vanille se fait parfois dure comme le bitume. Se pourrait-il que votre plume favorise la croissance des agrumes ?

annaj 23/01/2012 21:10



c'est que vous devez être d'un naturel impérieux ...;-)