Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

petites prophéties

dessin-48.jpg les trois sapins

 

 

décompensation immédiate dans le surréel supérieur. couloirs ouverts , les drains du rêve sont branchies et je respire à pleine eau, de la pluie de l'océan et cette mer salée qui te fait du chemin. je manifeste à fond d'éventail, tamaran sublime. vois comme je glisse et vole, vois comme mon corps fait voile, amplifié immense. je t'avalerai je te ravirai dans ma magie de draps. j'ai ouvert mes couloirs et j'ai pris le ciel. vois mon enfance à tes genoux, le licou d'amour si ancien qu'il n'a plus même de formules. quand je serai sur l'arbre de ta main, frêle animal, tu seras si surpris de ma sauvagerie, du croissant lunaire de mes dents et dans ce premier sang tu plongeras. tu diras ce que tu sais toujours.  

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Fernand Chocapic 08/01/2012 13:19


Le drapeau suisse flotte au dessus de la marmite !

annaj 08/01/2012 13:20



si helvète etc... dois-je ajouter hel...as?