Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

merveilles de remue.net

Alain-Freixe.jpg 3-
Oui, la poésie a un visage ! Oui. C’est lui qui cherche à émerger à partir d’un impact, d’un point d’ébranlement, d’un éboulement intérieur après brèche. D’un coup de scie. D’un coup d’air. La poésie ne concerne pas d’abord ou seulement l’intellect mais le corps. Soit cela susceptible d’être touché. Donc traversé jusqu’en des zones obscures où la chair est déjà tissée de mots perdus. C’est ce tissu là qu’elle coupe. C’est à partir de ce point de déchirure que lèvera ce visage. Comme une âme. Un défroissé d’âme qui passe . Du côté des fantômes. C’est dans le corps donc que ça prend langue. Et visage...

 

 

Poésie est résistance. Ces mots doivent se trouver dans Feuillets d’Hypnos. Ecrire, c’est résister. Résister, pour moi, c’est tenir ma place parmi les amis, ceux pour qui l’amitié, comme j’ai déjà eu l’occasion de l’écrire à propos de Joë Bousquet, est le nom de la littérature quand elle se pense comme question. Alors en prose ou en vers, elle est présence. Cela me va !
Et tenir, c’est un suspens. Un bégaiement, dirait Gilles Deleuze. Un balbutiement. Faudrait voir. Plusieurs en tout cas!

 

7-
Poésie : textes de murmure. Rouges d'épuisement. Noirs d'obstination. Des textes d'orée, de lisière - Murmurer est affaire de frontières - comme ces lueurs que l'on voit courir sur les bords, entre terres cultivées et bois, entre l'aveuglante lumière du plein champ et l'obscurité humide des sous-bois, civilisation et sauvagerie.

 

lisez relisez revisitez touchez palpez ces textes sublimes d'Alain Freixe sur cette page du net où sont déposées de courtes incursions dans sa pensée poétique,  courtes mais essentielles authentiques. vous n'en sortirez que vivant!! 

 

par ici le poète!!     http://remue.net/revue/TXT0312Freixe.html

 

son blog: link

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article