Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

PUB/blog

ANDRE ROUGIER

Dans ses admirables dialogues avec Claire Parnet, Deleuze dit de la littérature américaine: « Tout y est départ, devenir, passage, saut, démon, rapport avec le dehors… »

  (manquent les videos toujours subtilement placées)

 

Certes! Mais, à y regarder de plus près (et valant plus d’une fois): départ: oui, mais vers où?; devenir: oui, mais de qui et de quoi? ou alors immobile? (lui que le philosophe qualifie, somptueusement, de « géographique »…); passage: oui, mais à travers quoi? et pourquoi? (alors que le « comment » est, lui, toujours en excès); saut: oui, mais souvent de l’ange…; rapport avec le dehors: oui, mais presque toujours oubli ou biffure du dedans…
Seul le démon nous convainc tout à fait – confirmation, mais nullement surprise…

 

Blaga en portugais…

QUARTETO

A língua não é o verbo que recrias.
A única língua , tua de verdade,
dona de escuridão e claridade
é a que conheces e em que silencias.

(Lucian BLAGA, poeta romeno, tradução do poeta cearense Luciano Maia)

BLACK

 

Je te revois, loin des fournées publiques: enfant des recels, masque repeint, régnant sur les creux et le sel de la place, sous la grande rumeur de fortune. Elle t’y rejoindra, je le sais. Mais pas sur la terrasse où tu courais, affublé du versant inouï, au dernier son du tambour – comme du temps où tu t’embarrassais d’une apparence de noce.

 

 

 

quel site que celui de A. Rougier. riche, érudit, poétique toujours..., on se frotte sans cesse au mystère d'être en vie et doué de parole (faut-il mettre un "s" ) oui je crois... paroles donc

>>>>>>>>

    link  Les CONFINS

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article