Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

me sens

dessin-9.jpg amours d'amibes

 

 

tenir par l'aiguille le chas du temps. un trou après l'autre dans le tissu et cette couture à la frange de me perdre et me défaire. je ne tiens qu'à un fil , un peu de bizarre au coude de la rue, qui fait que ..pourquoi pas,  mystère assurément.  habillée  de ce voile qui se lèverait sur des perspectives impossibles et finirait par me donner le goût de poursuivre. vie. juste ce qu'il faut pour tirer encore pelote et  débobiner le temps avant un point final.

tenace, assez désespérément tenace.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article