Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

kelim

le  marchand de tapis, comme il est poli le marchand de tapis... avec un gilet bien serré sur son coeur, ajusté à la cage,  la coupe G.I. et la voix de velours. il aime vendre ses tapis. un jour il ira en Orient. il trafiquera dans les souks, dans les usines à gaz désaffectées, là où on entrepose de la misère humaine à la sueur de petits noeuds. il saura il verra chaque défaut chaque génie et dégottera sous des piles poussiéreuses des couleurs sublimes et des jardins géomètres  à mettre dans nos salons suspendus. il a bel oeil et je l'écoute. il ne sait pas que je sais. il m'emberlifile, me tricote la conviction. j'arpente un Ost Chinese Kelim. tout simple. multitude de patchworks à la mesure de ces doigts d'enfants exploités. tout cela est bien ficelé ensemble et dans les exactes couleurs qui s'harmoniseront avec mes goûts.

je lâche un très soupirant..." tous ces petits métiers à tisser..."

il a compris le marchand de tapis. il connaît son affaire sur le bout des ongles et des manucures.

- "c'est certifié Max Havelaar!" 

oui. comme si ces grands labels ecomachins n'échangeaient  pas des vies d'enfant contre des comptes  en banque.  

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article