Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

juste gris

étreinte de la fatigue

oui je le sais, mon élytre immortelle est couverte de grisaille

pourtant, je tombe certes mais je ne suis pas  ma chute, je chute mais ne suis ni la perte ni le chemin des bitumes. je  sais bien n'avoir d'avenir  que le fil déroulé pour  des hélices du frêne. -mais qui verrait le vent sans moi-

mon aile lasse,  mes épousailles de glissade au sol, pellicule d'une saison d'arbre, très lentement gamelle et rejoint son pliage parachute. ce qu'il y a dedans demeure.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article