Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

journal4

 figures imposées..le matin est propice à faire quelques pas. la ville est bleue, quelqu'un l'a dit et je marche à fond. je prends le dernier petit déj...je m'empiffre. après ce sera une histoire de valise et de mollets. je prends Bastille une politique un peu au rabais en ce moment où il serait quand même bon de la prendre vraiment. visites ou shopping? juste prendre l'air et me laisser imprimée. je ne dis pas imprégnée mais imprimée, gravée, encrée.  longer les murs, toucher le bord de l'eau et passer au travers. j'ai à peine le temps de prendre contact avec la nature d'ici. mais Paris ce n'est pas pour sa nature qu'on  y vient ... 

des tas de gens partout des monceaux de gens d'esprits bouillants brûlants tristes indifférents des masses silencieuses sans sourire qui dégagent une énorme considérable nuée noire dans mon être. je me sens étouffer doucement, mon centre a mal, ma peau a mal mon ventre a mal... je saisis lentement que c'est cela ma peur que c'est la source secrète de l'angoisse. il y a trop, trop d'émanations pour mes sens.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article