Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

fumées

 

il n'y a pas si longtemps, quelques ans quelques mois, un jour ou deux...j'étais encore je crois. j'avais ce quelque chose qui faisait que ça valait le coup, l'envie d'essayer, d'entendre ou de faire. j'étais peut-être quelqu'un j'avais le goût du neuf, l'attrait de l'imprévu, de l'impossible, je ne sais plus vraiment...

 

et puis pourquoi, comme ça, ça craque, un truc  se déchire, une feuille se froisse. on vire en autre chose.  je n'ai plus d'importance, ou une drôle d'importance, devenue comme les murs, l'habitude, l'objet qu'on ne voit plus . je me rends compte qu'on meurt beaucoup de fois dans la vie, pas seulement  à l'autre bout de vivre. on meurt quand on n'existe plus dans un coeur, dans une pensée sans doute. on disparaît, cendres informes dont personne ne saurait dire vraiment ce qu'elles furent. je ne vis plus beaucoup de cela j'en suis sûre. peut-être un ou deux êtres soufflent-ils encore parfois sous ma flamme. sûrement pas grand chose, car je suis un feu qui a froid

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article