Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

fièvre de saison

ce froid que je tousse, gros nid gelé au fond du thorax, que je crache par miettes rauques, claque de saison  et ciment grelotté. pris comme ça en courant pieds nus dans une maison crue après on s'étonne. l'insouciance que c'est de parler la voix claire, et puis cet étonnement plus loin de chercher entre deux blancheurs, une articulation de désir. - à boire, à boire...!-

cette épaisseur de salive à déglutir entre des hérissons de lave

et la langue qui se met à penser avant que de sortir 

et le parc  grand ouvert des frissons dans le corral hypodermique

et les seins rétrécis dans des ouates camphrées

et ultime dérision, ce nez rouge qui fait gyrophare pour des sinistres contagieux...

ce froid le traître  l'envahisseur intime qu'il me faut  touiller dans le chaudron des plumes

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article