Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

entre nous

au hasard de tes mots, j'essaie de rester femme.tu fais bien ton travail qui est de m'engendrer et de rendre féconde ma  parole et ma vie. j'ai toujours su que j'allais grandir si tu me prononçais. maintenant je suis vaste je suis ramée je suis couverte de tes oiseaux. tu ne rechignes pas à ta tâche. tu y mets tout ton effort, ton rire et cet énorme trou de désespérance  car tu crains pour ta vie comme tu m'envoies au ciel.  c'est un beau  travail que d'être un homme, n'est ce pas le même mot pour dire laboureur- je ne crois pas aux étrangetés de la langue. c'est que c'est vrai depuis tous les mythes du temps.  c'est comme ça que je pousse, que la vie est, tes mots dans mon sexe et ton sexe dans ma bouche

 

parce dire l'amour c'est le faire parce que le faire c'est poème

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

zakane 07/07/2012 22:31


vraie dans le don de soi

zakane 07/07/2012 22:11


se sousestimer c'est faire place au démon qui englue les reflexes

annaj 07/07/2012 22:18



ne pas estimer.. juste être vrai-e



zakane 07/07/2012 21:12


beauté

annaj 07/07/2012 21:20



la beauté dépasse la finitude.  donc  elle n'est pas ici



zakane 07/07/2012 21:10


les mots qui peuvent faire trébucher le poète / et le rendre malade pour l'aile qui se brise / le picaillon douceâtre qu'il offre face aux semailles / a réduit l'envergure du vol de ses songes /
la beauté de ce creux offert sur le néant / a tout le simple doux de la claire caresse / et celui qui écrit peut courber son échine / car il a trouvé là sa maîtresse sensible ...

annaj 07/07/2012 21:16



je suis à terre...à cause de la poésie qui a été et qui s'est changée en simples mots