Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

d.23

les ombres se sont assises sur mes épaules

me défaire de ton dos

 

tailler la cagoule

la nuit a bien deux trous

son poème et le mien

 

m'inscrire dans les textures gaufrées, les couches où l'on ne dort jamais

me meurtrir d'empreintes

elles retournent dans l'implosion grave

allez allez la mort! y en aura pas pour tout le monde

alors qu'on s'applique! qu'on s'implique bordel!

 l'ampoule a sauté vers 2 heures.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article