Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

Bruxelles 13

apothéose des pavés la marche

la déhanchée de promenade

je cisaille à l'escarpin les courtes distances et puis les avenues longues à force de fatigue

le temps tire encore ses rateaux de lumière

le ciel est une plaine dorée

comme un grand champ de sémaphores

suivre quelqu'un sans trop savoir

un guide avec un parapluie debout qui me ferait appel

très loin devant qui tournerait toujours au prochain visage

c'est un rêve étonné

une hypnose

avec des yeux de poisson surpris dans une flaque d'air

mon coeur a mis son masque

et ce filtre anti particules

je respire sous l'ouate

les yeux agrippés dans le dos de la farce de vivre





Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article