Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

retour

 

 

 

je rentre et l'odeur du passé. nuances mièvres qui "demeurent " la maison me saisit; mon père a dû encore faire ses allées et venues de fantôme, traîner ses savates malheureuses cherchant à retendre les noeuds qui ficellent mes pensées et me retiennent. les pères trop aimants finissent par nous faire des histoires qu'on ne peut aérer.

je rentre et ce crochet qui tire mon coeur dans les abysses sombres des morts.

sans raison les murs s'ébrouent encore. ils jettent sur moi et ma mémoire des encensoirs en poussière. je soulève mes épaules, me laisse envoûter. cela ne sert pas à grand chose de lutter.  j'essaie d'ouvrir un regard neuf. 5 jours ailleurs n'ont pas changé l'ordinaire en paradis  comme ils n'ont rien dit non plus de l'autre bout du monde. 

j'habite un ensemble blême dans lequel des tours aveugles renvoient en écho les derniers "bruits" du jour, des claques sonores entre les murs et les réponses du silence.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article