Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

ainsi

 

puisque nous parlions  d'eau , des ronds dedans, de pierres percées, de trous, de "nuit qui tombe dans la tête"
puisque nous avions longé, un peu, pour vite coudé ensuite vers ailleurs, le terrain des désirs
parce que je sais exactement comme au stylet, comme au silex même, ce qu'elle dit, ce qu'elle écrit pour l'avoir transcrit un jour dans la peau d'un homme
parce que les totems sont des poussées de sexe et parce que j'ai le ciel dans les forages

 

c'est ainsi, c'est maintenant, c'est avec ce frisson modèle que j'étalonne ma vie. j'aime  mais je suis de la base, de pas grand-chose donc. je peine à quitter mon pas. c'est comme une dureté de plus. un durcissement de plus. c'est le corps chevillé, que je suis contrainte d'écrire.

 

totems magiciens

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J

de l'eau et de la peau, sensualité/désir, jaillit le flamenco qui transcende les origines et remet le poème au coeur, totem ou pas.


Si Violette avait su !!!
Répondre
A


à mon âge on fait partie de l'amicale des totems en péril ;-))  on cotise pour faire un tour, une ou  deux fois l'an..;-))