Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

vanité

courir après ces mots qui sont montés avec un flot de folie ordinaire, ce dire qui saute les barrages  et pousse droit devant sa roue et ses vieux restes. tenter en vain de soubresauts de prétendre à  la voltige. mais rien n'y fera, bien sûr. qui croira à de telles pirouettes. risibles exercices aux agrès matinaux. je suis pendue à des anneaux où je tourne et circonférence.  mon seul muscle est celui de mon bras agrippé en force au cercle et au manège. depuis longtemps mon pied n'est plus sur le sol et même si jamais je n'allais voler,  savoir qu'il est quitte de la terre suffit à me donner du vent.

regarde-moi.

mais tu t'en fous de mes soleils de foire, de ce moulin et de mon art de la roue. je suis un poète sans étoile ni Saturne et chaque ronde sortie  de ma bouche finit en fumée dans le bleu du ciel.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article