Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

tournure

 

 

nomade chemin des murs sous l'onde du doigt

je tourne ainsi

ronde de barreaux avec bâton

pour monter à la tête des ritournelles d'encre

des bracelets des ceintures le noeud coulant du ciel

en haut trop haut encore mais j'approche des ampoules

Dieu est un réverbère

 

je visse ainsi la nuit à la grande tenaille

je visse et me visse pareil

torchère de lambeaux

à la boucane sourde

ce sont les mots qui gagnent la bataille

qui n'ont pour surgir que le jus des entailles

mots refuge, corpus des étreintes

petits supplices de la roue des jours.

 

les mots lentement prennent leur rôle à coeur, font présences uniques,  des éruptions dans les geysers du silence. compagnie des pilules douces amères, me poussant en petit tas vers mon épave.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article