Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

rêve

Ai souvent pris l'état de mer

pour "éclisser" mes désirs

cet homme était ma borne grise dans les bleus infidèles

qu'on efface dans le bitume à la nuit jetée

 

pris le fil des danseuses sans musique

la portée de fer sur les eaux tropicantes

y nager m'aurait mis la puce à l'oreille

et des bagues à coeur

je suis la passeuse de cerceaux

la perforante langue aux abois de l'horizon

m'aimer vous aurait sans doute ensablé

comme si le ciel s'était mis soudain à perdre son temps et ses châteaux

l'amour est un fruit sans pelure

et moi de ces filles à la moustiquaire du vent

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article