Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

pur

c'était de l'amour pur

un fagot de ciel noué avec mes mains

tout autour

à jeter sur le feu

des branches

taillées à l'aiguise-crayon

un canif qui grave des coeurs

des flèches

sur les corps

et qu'on cherchera à tâtons de langue

quand la lune se tire

dans les siphons d'iris

pur plus, label séraphique

celui qui donne des bonus après les mots

les transgressions

des passe-droit vers la future encolonnée de vivre

pur

qui n'avait que du chant pour habit

que des écharpes de funambule

et du sexe d'ange

léger léger

mais la couverture que tu as jeté sur ma peau

m'a rendue nue et sale

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article