Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

périphérie

pourquoi donc mettre tant d'herbes, de feuilles et d'arbres, tant de chemins, de terre, de ciel, d'oiseaux et d'eau, pourquoi tant de masques sur ce vide? ce trou que j'emballe... je grave au burin un coeur, un corps, des bras ouverts mais ce ne sont que des rayures sur un peu de givre ou de la cire et si souvent même rien qui chenille au jour le jour sur un écran,et même pas un peu de fumée.

personne ne sortira des images. ni moi ni cette autre qu'il faudrait faire vive. l'apparence, le geste, un trait de  carbone pour faire contour. pourquoi mettre tant de poudre, de fards, de mots sur ma silhouette découpée au pochoir?  dans le grand tas de l'air ,comme si à force, à force, à force, ça allait remplir de mortier ce moule à manqué ... je fauche dans le texte, les images,  les lignes, les dires..  je rafle, je vole, je dérobe.  je cherche dans mes cleptomanies de poème de quoi remplir  mon périmètre sans volume.  pourtant plus j'écris et plus j'affine ma transparence, percée. périphérie du rien.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article