Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

nuit avant la nuit

 

insomnie radicale. l'intérieur est sous sémaphore, un feu de broussailles sans cesse allume le repos et me tient raide fichée dans les décors à pencher sous la lune

 

je ne dors plus grand chose et aucun homme non plus

tirer peut-être les draps, changer les plumes, retendre les nuages

a-t-on pour moi des tisanes à déverser des décoctions de rêve. je prendrais même des cachets à la douce farine si je pouvais croire un instant au sommeil

si je pouvais désosser ces épaules lourdes de temps et de fatigue

lourdes de ne connaître d'ailes

si je pouvais enfiler des nuisettes mauves et me glisser entre les pages des jolies histoires à dormir debout

ou ranger docile mon souffle dans un bercail de cou

si tout cela cessait de me virer nuit  nègre

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article