Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

marche

comme tout dedans est chiffonné

déplier la carte intime

déplier défroisser ce torchon dans lequel j'ai démis quelques pas et deux ou trois tentations

défroisser au pressing le leporello des marches à l'échelle

nous avons nos pavés nos escaliers

et soudain des fontaines

 

le velours de la route tisse tant de fougères

il faut être fou

et cadencer les errances en poquets

et parfois au travers des iris  des soucoupes et des planètes

regardez dans son hublot

l'univers sur la  balançoire

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Fernand 02/06/2012 22:46


Je vais faire comme vous, défroisser au pressing le leporello. J'avais ce truc plié en accordéon qui devait me servir à dresser une liste de mes conquêtes féminines, mais je m'aperçois qu'il n'y
a toujours rien de marqué dessus et ça me prend de la place dans le buffet.

annaj 03/06/2012 05:16



vous pourriez m'inscrire dans la marge, siouplait....non? ce serait si gentil pour moi la jarretelle élastique qui retient serrées collées toutes ses pliures amoureuses