Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

lettre

 

recevoir une lettre, presque une bouteille à la mer, échouée entre mes ongles. décacheter la colle fragile qui aurait lâché tout bientôt,  après ce blanc voyage, coquille marine à la recherche d'un peu d'air. j'aurais mis le nez dessus, dedans. j'aurais mis les odeurs longtemps contre moi, dans ma poche. attendu que cette écriture sorte ses lierres et m'envahisse dans mes forêts, dans mes clairières. j'aurai eu avec elle une liaison profonde, une liane de bois dur, elle et moi contre le reste des convenances. j'aurais laissé ces mots gagner ma jupe et le reste.et toutes ces phrases conquérantes, juteuses suceuses avides voraces auraient fait  de mes jambes un nid.

 

peut-être aurais-je aussi, quand le temps des séductions serait passé, qu'il aurait gagné ma reddition, l'aurais  lentement ouverte dans le secret de mes draps. l'aurais-je lue à la lampe, un mot après l'autre, en détachant bien mes lèvres,  faisant résonner les syllabes et les accents. je l'aurais lue à lente imprégnation puis relue très vite, ponctuée de soupirs.  enfin doucement en m'endormant dessus serait-elle tombée à terre, où j'aurais attendue qu'elle me plaque..

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article