Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

lecture

j'ai relu tes liquides. j'y ai appliqué mon oreille et mon front. me suis laissée imbiber. comme ça, comme on fait saigner ses menottes croyant faire sauter le cadenas. ma prison est encore plus humide dans laquelle je n'ai à boire que les murs et les salpêtres. ma langue est savonneuse, mon coeur de glaise. je cherche une lumière mais tout est lumière, éclats, pépites et dans l'aveuglement il serait si facile d'y voir un peu de ciel. j'ai relu avec les doigts le braille muet de ces encres. mon tatouage gravé est une illusion d'ombres et d'oiseau . sous mon aisselle. et l'amour y est comme un oeuf qui porte la mort

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean-Mi 19/06/2012 11:34


Si tu veux, me reste un  peu de whisky...