Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

ivres

il y a dans l'obscurité un receleur de myrtilles qui tente une contrebande. je veille au grain, sur que le qui-vive avec mes petits fruits mûrs.

quelle égrappée sauvage, jus frais et sang de sucre!

sur ma bouche la nuit au sac,  huis clos de satellites ivres. je visite -taxe d'émeri sans doute- les étranges fûts dormant.

je sarcle le tanin de ces vins interdits pour apprivoiser le noir, l'ombre, une goutte de toi coupée d'un peu de lumière.

avec le nom que m'ont laissé les astres, je suis née pour jouir à tâtons sous les foulards et les fuites manchotes.

il y a dans cette nuit l'idée de ton  odeur.

obscure

si obscure

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article